Chères Etudiantes, chers Etudiants, chers Camarades,

Le nombre de places de travail à la BiUM est limité. Et le nombre d’étudiants en médecine augmente. L’augmentation de la surface de la BiUM n’est actuellement pas possible. Il faut donc faire avec ce qu’on a.

Suite à un travail de réflexion entre les étudiants et la bibliothèque du CHUV, il a été décidé de mettre en place un système qui permet de fluidifier et optimaliser l’occupation des places de travail. Le but est de limiter au maximum les places «fantômes»; les places réservées et inoccupées. Et ceci dans l’optique qu’un maximum d’étudiants puisse avoir accès à une place de travail en tout temps.

Avec ce système, tout le monde sera à la même enseigne et se sentira libre et en droit de s’asseoir à une place trop longuement inutilisée.

Notre choix s’est porté sur un système déjà utilisé dans certaines bibliothèques universitaires scandinaves. Il s’agit d’un «disque de stationnement» avec une heure de départ et un temps limite d’absence possible. Le fonctionnement de ce système prend tout son sens quand la bibliothèque est pleine. Tant quand des places de travail sont encore libres, il y a peu de chance que quelqu’un s’asseye à votre place, bien que vous ayez dépassé le temps d’absence maximum.

Encore une fois, avec ce système, tout le monde sera à la même enseigne et se sentira libre et en droit de s’asseoir à une place trop longuement inutilisée.

Ce système est opérationnel à partir du mardi 8 avril et sera en version bêta (sujet à être amélioré et optimalisé) pendant une période de 3 mois. Nous sommes ouverts à toute remarque constructive.

En espérant que ce système rende service à un maximum d’étudiants, je vous adresse, au nom de l’AEML et de la BiUM, nos meilleures salutations.

Paul Messikommer
Responsable des Relations facultaires