A la fin de votre année de stage, la dernière étape de vos études vous attend. Finie la pratique, retour à la biblio ! Cette période de révisions va durer environ 4 mois (de mai à début septembre), avec 6 semaines de répétitoires sous forme de cours ex-cathedra organisés par l’école de médecine.

Pas de technique universelle pour réviser le final, il faut bosser, bosser et encore bosser. Les livres largement utilisés comme base d’apprentissage pour le final sont le « Toronto Notes » et le « Surf » qui couvrent la majorité des sujets, complété par d’autres sources pour l’apprentissage des MICS.

Les objectifs SCLO résument ce qu’on attend de vous pour l’examen et sont une bonne source de référence.

Concernant les examens eux-mêmes:

  • Ils consistent d’abord en 2 sessions (QCM de 150 questions, 4h30 chacune) et espacées d’un jour (p.ex : première session le mardi, deuxième le jeudi). Il y a donc 300 questions QCM en tout, toutes sous la forme de vignettes cliniques, et moins de 2 minutes à consacrer à chaque question (retranscription de la réponse sur la feuille comprise). Les deux QCM sont évalués comme un tout (un examen)
  • La deuxième partie des examens est l’ECOS fédéral, où il faudra faire preuve du niveau clinique et relationnel que l’on attend d’un médecin assistant. Tous les postes sont en principes pratiques, et on peut vous demander tout et n’importe quoi.

Les examens fédéraux sont identiques dans toute la Suisse et sont effectués en même temps. Ils sont sanctionnés par un « réussi » ou « raté » et il n’y a pas de note, mais un classement suisse sous forme de « décile ».

La réussite des deux parties de l’examen (écrite et pratique) permet l’obtention du diplôme suisse de médecin. En cas d’échec partiel (échec de l’écrit ou du pratique), l’examen raté peut être refait séparément de celui réussi (l’examen réussi reste validé). On peut se présenter à un maximum de 3 sessions fédérales. 3 échecs correspondent à un échec définitif.