La 3e année de master commence en mai, dure 12 mois, et consiste en 10 mois de stages au moins.

Traditionnellement, 1 mois est accordé avant la fin de l’année civile pour finir le travail de master, 10 mois sont passés en stages et 1 mois peut être pris comme vacances (ou comme 11e mois de stage).

4 sujets sont obligatoires et doivent faire partie de tout programme pendant au moins un mois chacun:

  • Généralisme (au cabinet du praticien)
  • Médecine interne
  • Chirurgie
  • Psychiatrie

Il est de plus fortement conseillé d’effectuer un mois de pédiatrie et/ou gynécologie-obstétrique.

Le but des stages est d’augmenter l’expérience clinique des étudiants pour les préparer à aborder les révisions, puis l’examen fédéral permettant d’accéder au diplôme de médecin.

Le rythme change et accélère, de manière similaire au saut entre la fin du gymnase (collège pour certains) et le début des études. On se sent de moins en moins étudiant et de plus en plus partie du monde du travail. Cette année d’étude ne peut pas vraiment être résumée, car elle contient autant d’expériences qu’il y a d’étudiants et de stages.

Le seul conseil universel est d’être le plus pro-actif possible en se battant pour faire un maximum de choses. Il n’est pas rare en effet de se retrouver face à un corps médical très « indifférent » (pour être gentil) aux problèmes du stagiaire, et encore plus fréquent de croiser des médecins qui ne savent juste pas du tout ce pourquoi vous êtes là. A vous donc d’aller de l’avant, d’expliquer le pourquoi de votre présence et de tenter d’accomplir un maximum de choses !

Pas toujours facile, courage !